Peindre avec des mots...

 

… des personnes et des parcours de vie qui n’ont rien en commun mais qu’Eygalières réunit. Que ce soit par leurs racines ou par une profonde affinité de cœur, ces personnes ont choisi de vivre dans ce village auquel chacune à sa manière manifeste son attachement.

Le site « Galerie de portraits » se donne pour ambition de témoigner de la richesse et de la diversité de ces personnes et de ces parcours, en présentant le portrait rédigé de femmes et d’hommes, connus ou moins connus, qui contribuent à la personnalité et à la vie d’Eygalières. Sans pouvoir prétendre à l'exhaustivité, la Galerie s'enrichit progressivement, à mesure que l'auteur y insère de nouveaux portraits.

Chaque portrait, tel un fragment d'une mosaïque, s'assemble aux autres pour composer une image qui donne à voir le visage d'Eygalières avec ses multiples facettes, la richesse et la diversité humaines de ses habitants.

*

Le livre "Volume 2" de la Galerie de portraits est publié. Comme le Volume 1, il rassemble trente portraits déjà présents sur ce site, sous une forme différente.

Ce livre, en vente au prix de 25 €, est disponible à la Librairie d'Eygalières et à la Maison de la Presse de Saint-Rémy-de-Provence. Il peut aussi être commandé en utilisant l'onglet "Contact" de ce site.

*

Vous voulez être tenu informé de la publication de nouveaux portraits sur ce site ?
Remplissez simplement ce formulaire d’inscription :

Portraits à la une

Dominique Blanc rev

Dominique Blanc

Lutter contre l'adversité
Dominique Blanc avait 38 ans lorsque l’adversité a fait irruption dans sa vie pour la première fois. Elle était alors une jeune mère de deux enfants, active, employée à la poste de Cabannes. Un accident de santé totalement inattendu l’a conduite à subir l’amputation de sa jambe droite. Puis l’adversité s’est manifestée une deuxième fois, deux ans plus tard : sa fille Delphine a été victime d’un terrible accident de voiture. Dominique a fait face, a lutté et s’est réinventée une vie compatible avec son handicap. Pour elle-même et pour les autres, elle s’est investie dans le handisport, à la fois comme activité physique et comme engagement. Parallèlement, elle a poursuivi son activité professionnelle jusqu’à sa retraite il y a cinq ans. Un parcours à l’image de son caractère, énergique, direct, positif et généreux.
...

EN SAVOIR PLUS

Robert Cerulei final rev

Robert Cérulei

Poète-paysan solidaire
Juillet 1968. Comme partout en France, le Chantier naval de La Ciotat a connu une grève dure. Robert Cérulei, 20 ans, ouvrier syndiqué à la CGT, y a participé activement. Déçu de son aboutissement, avec un copain, il décide de prendre du champ et de partir en vacances pour deux mois. Destination : Barcelone, ensuite ils aviseront. En auto-stop sur la Nationale 7, ils parviennent rapidement à Orgon. Là, son copain se souvient inopinément qu’il a une bonne amie à Eygalières. Robert est réticent à faire ce détour qui les éloigne de leur but, mais se laisse convaincre. Le soir-même, il fait la connaissance à Eygalières de Nicole, qui sera la mère de ses enfants. Quelques jours plus tard, il se fait embaucher comme ouvrier agricole : sans coup férir, Eygalières est devenu son village. Et c’est seulement quarante ans plus tard qu’il découvrira Barcelone. Homme de fidélité et de constance, sensible et émotif, Robert Cérulei se définit avec humour comme un double national « eygaliéro-ciotadin ». Sa personnalité, qui doit beaucoup à celle de ses deux grands-pères, repose sur trois piliers : le sens de la solidarité, l’amour de la nature et celui des mots.
...

EN SAVOIR PLUS