Peindre avec des mots...

 

… des personnes et des parcours de vie qui n’ont rien en commun mais qu’Eygalières réunit. Que ce soit par leurs racines ou par une profonde affinité de cœur, ces personnes ont choisi de vivre dans ce village auquel chacune à sa manière manifeste son attachement.

Le site « Galerie de portraits » se donne pour ambition de témoigner de la richesse et de la diversité de ces personnes et de ces parcours, en présentant le portrait rédigé de femmes et d’hommes, connus ou moins connus, qui contribuent à la personnalité et à la vie d’Eygalières. Sans pouvoir prétendre à l'exhaustivité, la Galerie s'enrichit progressivement, à mesure que l'auteur y insère de nouveaux portraits.

Chaque portrait, tel un fragment d'une mosaïque, s'assemble aux autres pour composer une image qui donne à voir le visage d'Eygalières avec ses multiples facettes, la richesse et la diversité humaines de ses habitants.

*

Le livre "Volume 2" de la Galerie de portraits vient d'être publié. Comme le Volume 1, il rassemble trente portraits déjà publiés sur ce site, sous une forme différente.

Ce livre, en vente au prix de 25 €, est disponible à la Librairie d'Eygalières et à la Maison de la Presse de Saint-Rémy-de-Provence. Il peut aussi être commandé en utilisant l'onglet "Contact" de ce site.

*

Vous voulez être tenu informé de la publication de nouveaux portraits sur ce site ?
Remplissez simplement ce formulaire d’inscription :

Portraits à la une

Astrid Fontès rev

Astrid Fontès

Cultiver sa part de lumière
Cultiver sa part de lumière quand, pendant 54 ans, on a été l’épouse d’un homme entreprenant, brillant et charismatique, c’est ce à quoi Astrid Fontès s’est employée avec constance tout en accomplissant pleinement sa vie de femme, mère et grand-mère. Elégante, discrète, attentionnée, elle a bien sûr tenu son rôle de représentation aux côtés de son époux dans les nombreuses occasions où René Fontès recevait, inaugurait, présidait. Mais, rayonnant dans sa sphère privée, familiale et amicale, elle s’est consacrée à des activités fondées sur une dynamique d’équipe : les tournois de bridge où s’affirme le sens de la compétition en même temps qu’un lien avec son partenaire, la chorale et surtout le théâtre, pratiques exigeantes qui demandent beaucoup de travail sur soi-même et une forte interaction avec autrui. Réinstallée à Eygalières depuis dix-huit ans, elle est aujourd’hui reconnue comme l’un des acteurs de la troupe d’amateurs du « Théâtre des Calans », au sein de laquelle elle trouve une forme d’accomplissement personnel.

...

EN SAVOIR PLUS

Lucien Fauque rev

Lucien Fauque

Un rêve d'enfant devenu réalité
C’est grâce à Lucien Fauque que l’horloge du Beffroi sonne ponctuellement les heures et rythme le temps des Eygaliérois. Chaque semaine, en effet, il remonte le mouvement mécanique – une rareté aujourd’hui – de l’horloge du XIXè siècle, installée dans ce Beffroi qui, chacun le sait ici, a été érigé par les habitants du village avec les pierres du château pour marquer leur indépendance, acquise en 1670 par le rachat des droits seigneuriaux. Pour s’acquitter de cette mission, il faut de la régularité, l’une des qualités qui sont comme la marque de fabrique de Lucien, avec la constance, la volonté et le sens du service à la collectivité. Tout jeune, il rêvait de devenir pilote d’avion. Il l’est effectivement devenu, à force de volonté, de travail, de capacité à inspirer confiance ; entré par la petite porte dans le monde élitiste des pilotes de chasse, il a été coopté au sein de la Patrouille de France, et au total il aura été pilote d’avion, surtout militaire, un peu civil, pendant trente-cinq ans, avec 13 500 heures de vol.

...

EN SAVOIR PLUS