Peindre avec des mots...

 

… des personnes et des parcours de vie qui n’ont rien en commun mais qu’Eygalières réunit. Que ce soit par leurs racines ou par une profonde affinité de cœur, ces personnes ont choisi de vivre dans ce village auquel chacune à sa manière manifeste son attachement.

Le site « Galerie de portraits » se donne pour ambition de témoigner de la richesse et de la diversité de ces personnes et de ces parcours, en présentant le portrait rédigé de femmes et d’hommes, connus ou moins connus, qui contribuent à la personnalité et à la vie d’Eygalières.

Bien entendu, la Galerie de portraits ne peut pas prétendre à l’exhaustivité. Elle s’enrichit cependant progressivement, à mesure que l’auteur y insère de nouveaux portraits.

 

Vous voulez être tenu informé de la publication de nouveaux portraits sur ce site ?
Remplissez simplement ce formulaire d’inscription :

Portraits à la une

La Galerie de portraits souhaite à ses lecteurs d'excellentes Fêtes de fin d'année et leur présente ses vœux les meilleurs pour 2019.

Photo Jean-Michel Marais rev

Jean-Michel Marais

L'homme multiple

 De la Porte de l’Auro, Jean-Michel Marais descend dans le village. Son visage rond, sa barbe de quelques jours, son couvre-chef, nous sont familiers mais lui reste toujours discret. On sait qu’il part travailler sur des bateaux ancrés un peu partout en Europe pour y restaurer le mobilier. On sait qu’il peint la nature et qu’il expose à l’occasion. On sait qu’il contribue volontiers à l’organisation des manifestations culturelles du village. Au-delà de ses dehors un peu nonchalants, cet homme qui s’est « posé » à Eygalières il y a maintenant 25 ans recèle une personnalité aux multiples facettes qui lui ont façonné une vie peu ordinaire.

...

EN SAVOIR PLUS

Photo Lolo Sicard rev
La Galerie rend hommage à son "doyen", décédé le 7 décembre 2018.

"Lolo" Sicard

La mémoire vive

En haut de l’avenue de la Lèque, l’Ehpad d’Eygalières domine le village. C’est là que m’attend Charles Sicard, dit « Lolo », 96 ans, avec son regard espiègle, sa langue parfois acérée et sa mémoire phénoménale. Il est « la » mémoire du village. Il faut dire que Lolo est venu pour la première fois à Eygalières en mai 1929, peu avant ses 8 ans, donc il y a près de 90 ans. Pratiquement, il a vécu à Eygalières sans interruption depuis 1942. Il est devenu une véritable institution du village, quelqu’un que l’on vient consulter quand surgit un doute sur tel ou tel événement du passé. Heureusement, il adore raconter ce qu’il a vécu à travers toutes ces années, évoquer la transformation progressive mais radicale du village et conter toutes sortes d’anecdotes.

...

EN SAVOIR PLUS